bouton afficher/masquer

A Whole New World [ft. Hailey Moore]

 ::  :: Asie

Messages : 30
Points d'activité : 102
Présentation : About me
Pronom désiré : Il

Ethan Wilson

Ethan Wilson


Feuille perso
Pays d'habitation: Australie
Profession: Journaliste

A Whole New World [ft. Hailey Moore]




A Whole New World


A Whole New World [ft. Hailey Moore] Rp10


Ces migraines désagréables m'empoisonnent la vie et je commence à perdre la tête avec toutes ces galères. Mes documents ont mystérieusement disparu et je suis dans un sacré pétrin, je dois absolument retrouver ces papiers qui peuvent m'incriminer.



J'avais auparavant besoin d'une promotion et après plusieurs années à travailler au sein du journal, l'envie de monter des échelons se faisait ressentir mais mes supérieurs n'avaient aucunement envie de m'en accorder une. C'est alors que je fis une triste bêtise. N'ayant pas d'autre moyen, je devais abattre un haut placé. Mais pas de manière violente. D'une façon subtile qui ruinera sa vie. Mes supérieurs hiérarchiques étaient exécrables envers moi et me donnaient les pires articles que personne ne lisait. J'ai donc élaboré un plan afin de les faire tomber et être aujourd'hui quelqu'un de plus éminent au sein du journal.

Le premier de mes chefs à avoir subi ma mesquinerie était un homme infidèle. On pouvait le deviner avec la secrétaire qui restait souvent très tard le soir pour faire des heures supplémentaires (je suppose). J'avais demandé un rendez-vous avec lui afin de parler de ma promotion mais la réponse était toujours négative. Alors qu'il avait le dos tourné, j'avais disposé discrètement une caméra dans son bureau. Le lendemain, je n'avais plus qu'à la récupérer et le contenu de la vidéo a été envoyé à sa femme dans la journée. La semaine d'après, il a été licencié. De nos jours, les divorces sont très fréquents n'est-ce pas ?

Ma deuxième boss était une femme. Hautaine, désagréable et vilaine. Elle avait la fâcheuse tendance de critiquer tout le monde à la pause café, même le big boss. C'était plutôt facile de la faire tomber, il suffisait d'un petit magnétophone bien caché près de la machine à café et il fallait juste attendre qu'elle sorte une remarque bien sale et pleine d'injures sur le grand patron du journal pour qu'elle pose sa démission le mois suivant.

Enfin le troisième était lui aussi toujours plus en quête de supériorité et voulait grimper les échelons. Mais il était aussi très vénal et le salaire comptait plus que le reste. Une fausse proposition de poste de Directeur de rédaction dans un grand journal international et hop ! Le tour est joué. Avec un faux numéro et un modificateur de voix lors de l'entretien, le contrat était signé et sa démission l'était également.



Tout cela n'avait pas été si simple, et j'ai dû acheter des téléphones avec des faux numéros. Ce qui pouvait m'incriminer, c'étaient les vendeurs à qui je les avais achetés au marché noir. J'avais pris soin de récupérer les données des vidéos, enregistrements et faux documents et je les avais enfermé dans le coffre. Mais à présent, je ne les ai plus et je peux être arrêté par la police à tout moment.

Mais pour le moment, je préférais ne pas y penser car j'avais eu des vacances et je suis retourné au Japon voir mes oncles et tantes maternels. J'avais retrouvé ma soeur à l'aéroport de Tokyo et nous avons pris le train pour Hokkaidô, là où habite notre famille. Pendant le trajet, je lui ai fait part de mes étranges visions et de cette jeune femme et de cet homme que j'avais "vu". Ma soeur jumelle est une partie de moi, et elle m'a tout à fait soutenu, même si elle trouvait tout cela très étrange. Je lui ai demandé si elle avait expérimenté la même chose. Peut-être que nous aurions ressenti les mêmes sensations à cause de notre gémellité, mais elle n'avait pas l'air d'avoir eu mal à la tête toute la journée. Alors que je discute avec ma soeur, je vois la même fille que d'habitude. Oui, ça y est. Je la vois enfin clairement. Elle se tient debout dans le train près d'une issue de secours. Elle n'a pas l'air de reconnaître l'endroit et je doute qu'elle soit là pour le tourisme étant donné qu'elle n'a aucun bagage autour d'elle. Je dis à ma soeur :

"Je... Je reviens, je dois passer au toilettes."

Je me lève de mon siège et me dirige vers la jeune femme aux cheveux blonds et au regard azur qui se tient debout dans le sas du train. J'arrive à lui parler. Je lui demande :

"Bon... Bonjour. Es-tu... Es-tu vraiment ici dans le train avec moi ou est-ce une hallucination ?"

À peine ai-je eu le temps de terminer ma question que je me trouve dans un tout autre endroit. Le train a disparu et la jeune femme se tient en face de moi. Suis-je également là où elle se trouve ?



Messages : 396
Points d'activité : 617
Pronom désiré : Elle

Hailey Moore

Modo

Hailey Moore


Feuille perso
Pays d'habitation: Etats-Unis
Profession: Organisatrice évènementielle et barmaid

Re: A Whole New World [ft. Hailey Moore]


Quelle bonne idée elle avait eut de "googler" ses maux de tête.

Les remèdes de grand mère n'y avait rien fait, et elle avait commencé devenir folle, blottie dans le noir sous sa couverture en attendant que les crises passent. Et parmi les causes possibles, les joyeux internautes de google lui avaient proposé "cancer", entre autres noms de maladies toutes aussi glamour lorsqu'elles étaient compréhensibles pour les néophytes. Alors elle s'était raisonnée, avait poursuivi son rythme de vie normal, mais devant la récurrence de ces migraines, elle était retournée chez son futur-médecin. Il avait d'abord ri au mot "cancer" puis s'était apaisé devant son air sincère. Il lui avait expliqué les multiples autres causes plus bénignes qui pouvaient engendrer ces douleurs, et avait énuméré toutes les raisons pour lesquelles elle n'était pas un sujet à risque. Du moins pas plus que le commun des mortels de son âge sans antécédent connu dans la famille. Avec professionnalisme, il lui avait posé plusieurs questions sur son mode de vie, ses habitudes, son travail... enfin ses deux jobs. Il avait émit l'hypothèse que c'était dû à des périodes de surmenage. Après plusieurs jours à ruminer, et un nouveau mal de tête, Hailey avait demandé à poser une semaine de vacances pour prendre soin d'elle et se mettre au calme, loin du stress, de la foule et de l’électronique. Lorsqu'elle a annoncé cela a Alex, après lui avoir fait comprendre qu'elle préférait prendre du temps seule, il lui avait proposé les clefs d'une petite maison dans l’Oregon, dans une toute petite ville à la dizaine de demeures espacées ne payant pas de mine, entourant un lac. Il n'avait pas eut à argumenter longtemps pour qu'elle accepte.

Hailey est dans le train, elle aurait aimé pouvoir coller son visage contre la fenêtre pour regarder le paysage défiler à pleine vitesse sous ses yeux, hélas elle est du côté couloir dans un carré de quatre, entourée d'une mère au téléphone et de ses deux enfants pour le moins bruyant. Jusqu'ici, son plan pour éviter le stress et les migraines ne semble pas opérationnel. Elle attrape ses affaires et se lève en direction du wagon bar en espérant y trouver plus de calme. En chemin, alors qu'elle se tient dans un sas séparant deux wagons, quelque chose la trouble. Comme si un brève instant ce qui s'était trouvé sous ses yeux n'était pas ce qui était censé y être ... mais elle est bien dans son train, prête à changer d'Etat - et de train puis de bus pour gagner la petite ville - . Et il y eut cette sensation, une sensation qui lui semblait familière maintenant.

- Bon ... Bonjour. Es-tu ... Es-tu vraiment ici dans le train avec moi ou est-ce une hallucination ?

Hailey se retourne pour se trouver nez à nez avec un homme qu'elle connait bien d'apparence. Un homme asiatique auquel elle ne parvient pas à donner d'âge et qui dégage un charme pour le moins mystérieux. Cet homme qui apparaît lorsqu'elle s'y attend le moins, et qui disparaît dès qu'elle tente de s'en approcher.

- A vrai dire l'une de mes théories est que TU es une hallucinations. Et si maintenant on se met à avoir une conversation, alors c'est plus grave que ce que je pensais ... je crois que je vais prendre rendez-vous avec un psychiatre. Et dire qu'il aura fallu que je parte dans le fin fond de l'Oregon pour ça...

Hailey sort son portable, recherchant déjà les médecins spécialisé dans le coin. Elle s'apprête à lui tourner le dos, à partir, mais quelque chose la pousse à relever la tête vers lui. Son regard parait si désemparé, si réel ... et si ce n'était pas une hallucination ? Elle hésite, ses doigts se crispent sur l'écran tactile entre ses mains ... il lui faut un signe, une preuve que c'est réel.
Une preuve qu'elle n'est pas folle.
Messages : 30
Points d'activité : 102
Présentation : About me
Pronom désiré : Il

Ethan Wilson

Ethan Wilson


Feuille perso
Pays d'habitation: Australie
Profession: Journaliste

Re: A Whole New World [ft. Hailey Moore]




A Whole New World


A Whole New World [ft. Hailey Moore] Rp10


Elle m'a entendu. Ça y est. Elle me répond avec énergie et semble confuse de tout ce qu'il se passe. Elle semble me prendre pour une hallucination et moi de même. La jeune femme évoque le nom de l'état d'Oregon. J'imagine qu'elle est américaine. L'Amérique, les États-Unis. Qu'est-ce que j'aimerais y aller et voir les fabuleux séquoia d'Oregon. Pour une raison que j'ignore, je me retrouve en contact avec cette fille que j'ai cru apercevoir dans mon bureau puis de nouveau, furtivement dans le reflet du miroir, dans ma salle de bain. Quel mystérieux lien peut bien nous relier ? Je me retrouve tout à coup dans un train. Mais pas le même que dans celui où j'étais. Serait elle aussi à bord d'un train ? J'aperçois autour de moi des affiches et tous pleins d'écriteaux en anglais, ce qui confirme mon hypothèse étant donné que j'étais dans le Shinkansen il y a quelques secondes deçà. Attendez une minute. Oui je suis toujours dans le train japonais. C'est comme si j'étais à deux endroits en même temps. Un pied aux États-Unis et l'autre au Japon. Les pièces du puzzle commencent à s'assembler dans ma tête et je réalise peu à peu que je peux communiquer à distance avec cette jeune femme. J'arrive même à savoir où elle se trouve et à venir jusqu'à elle. Je ressens, je vois et j'entends comme elle. Drôle de sensation.

Alors qu'elle s'apprête à prendre son téléphone, elle se fige. Elle me regarde un instant et le doute semble s'installer dans son esprit. Comme si elle hésitait, comme si j'étais bel et bien là et qu'elle aussi. N'ayant pas le temps de poursuivre ma conversation, la jeune femme disparaît en un battement de cil. Je tourne autour de moi pour voir où elle se trouve mais personne. Je suis de nouveau au Japon dans le train japonais. C'est perplexe que je retrouve ma soeur à son siège à moitié assoupie. Un mal de crâne commence peu à peu à faire son effet.

Nous arrivons dans la ville de Sapporo, le chef-lieu de la préfecture de Hokkaidô. Le temps était plutôt froid étant donné que cette région est située au nord de l'archipel. J'avais anticipé les températures et sortis mon manteau. Nous arrivions chez notre tante qui nous avait préparé à manger après ce rude voyage. J'avais envie de profiter de la journée et je me promenais dans un temple traditionnel avec des jardins japonais. Cela m'avait tellement manqué. Le Japon était comme ma deuxième maison, je m'y sentais apaisé et j'oubliais les tracas quotidiens, dont les documents manquants. En m'approchant de l'étang j'aperçois au fond de jolies carpes koï aux reflets orangés. Je contemple un long moment les petits poissons avant d'apercevoir dans le reflet de l'eau une deuxième personne s'approcher de la mare d'eau.

Il s'agit de la jeune fille de tout à l'heure. Mais elle n'est pas physiquement ici. Alors que je me retourne pour voir si elle est présente à côté de moi dans ce jardin japonais, je me retrouve de nouveau aux États-Unis, à l'endroit où elle se trouve. Je ne sais comment contrôler cette chose mais j'arrive à rendre visite à cette jeune femme aux cheveux blonds. Je tente de renouer le contact pour voir si je ne suis pas fou :

"Content de te revoir. J'espère que tu n'as pas eu à prendre un rendez-vous chez un psychiatre."

Je me repenche de nouveau contre la barrière bordant l'étang. C'est très étrange de ressentir les deux endroits en même temps. Je poursuis :

"Tu es dans l'Oregon, c'est bien ça ? Je m'appelle Ethan, enchanté. J'habite normalement en Australie à Sydney, mais je rends actuellement visite à de la famille au Japon, là où je suis né. On a dû se croiser dans un bureau là où je travaille en Australie."

Peut-être qu'avec un peu plus de chance, la conversation ne se terminera pas avec une migraine.



Messages : 396
Points d'activité : 617
Pronom désiré : Elle

Hailey Moore

Modo

Hailey Moore


Feuille perso
Pays d'habitation: Etats-Unis
Profession: Organisatrice évènementielle et barmaid

Re: A Whole New World [ft. Hailey Moore]


"Bien arrivée !"

Hailey clique sur envoyer avant de parcourir du regard la petite maison dans laquelle elle se trouve. Un mélange de bois et de fornica, à la lisière entre le chalet et le mobilhome. Une petite cuisine, une table entourée de trois chaises, un canapé deux places et un fauteuil encerclant une table basse... la pièce donne sur une salle de bain et deux chambres. Une fois les volets ouverts et l'endroit aéré, il semble spartiate mais accueillant. Chaleureux. Pas de télévision ni de réseau décent, alors même s'il se fait tard Hailey décide d'aller faire un tour jusqu'au petit lac.
Derrière la maison, un chemin de terre s'avance entre les arbres, la laissant apprécier la protection de leur canopée, le doux bruissement du vent dans leurs feuilles et l'harmonie des appels des oiseaux nocturnes. Ce n'est pas une véritable forêt, seulement quelques conifères distants évitant une trop grande visibilité sur le lac ou sur les autres maisons. Après quelques légères minutes de marches, Hailey se tient sur un ponton de bois, assise, jean retroussé pour laisser ses pieds s'immerger dans l'eau fraîche. Lorsqu'elle inspire un grand coup, il lui semble percevoir l'odeur de la vase, de l'herbe, des arbres, et les reste d'un barbecue au charbon organisé par des voisins sans doutes plusieurs heures plus tôt. Son mal de tête a disparu. Hailey s'allonge à même les planches de bois et recherche parmis les étoiles les quelques constellations qu'elle connaît. Sans s'en rendre compte, elle sombre doucement dans les bras de Morphée, épuisée par les heures de trajet.

Elle a l'impression d'avoir fermé les yeux quelques minutes a peine, maximum une heure, lorsqu'une voix la tire du sommeil, et avant même d'ouvrir les yeux, elle sait à qui elle appartient. IL se tient debout à ses côtés, les yeux comme perdu dans l'eau. Elle le foudroie du regard lorsqu'il mentionne le psychiatre mais se retient de lui envoyer une remarque cinglante et se fige lorsqu'il poursuit. Cela peut-il être vrai ? L'Australie ? Le Japon ?

- je... je m'appelle Hailey. Oui je suis dans l'Oregon, pour me ...changer les idées et, hum, essayer de ne plus voir des choses qui n'existent pas. Une réussite hein ?

Elle affiche un sourire sarcastique, réalisant qu'elle fait très "Chandler" à se cacher ainsi derrière l'humour. Elle qui s'était toujours demandé quel personnage de la série lui correspondait le mieux... . Elle se redresse et s'assied, cherchant à reprendre un peu de contenance, mais le paysage change autour d'elle. L'eau est claire, elle peut a présent distinguer des poissons briser la surface avant de replonger vers les profondeur de ce qui ressemble plus à un étang maintenant. Un étang entouré de barrières. L'ambiance aussi semble différente, mais ce n'est pas ce qui la trouble le plus : le ciel nocturne américain a laissé place à un ciel bleu un peu nuageux, le soleil se tenant presque à son zénith.

- Est-ce réel ? Je suis au Japon ?!?

C'est la première fois qu'Hailey "voyage" aussi loin, c'est bien different de cette fois où elle avait aperçu fugacement des bureaux.

" Non pas des bureaux, le bureau d'Ethan, a Sydney"
se reprent-elle intérieurement.

Cette perspective aussi merveilleuse qu'invraisemblable lui fait un moment oublier l'option folie et fait monter une vague d'euphorie en elle alors qu'elle tourne sur elle-même comme pour mieux voir, mieux apprécier ce qui l'entoure. Elle s'arrête, regarde Ethan dans les yeux et fais un pas dans sa direction en reprenant son sérieux.

- Comment être sûre que tu es réel ? Que tout ça est réel ? J'ai besoin de preuves...

Hailey ne fait plus attention à ce qui les entoure, elle ne quitte pas du regard les traits de l'australo-japonais qui sont tantôt baignés par les rayons du soleil de midi, tantôt soulignés par les ombres de la lune.
Perdue entre deux espace-temps, les minutes semblent ralenties, presque figées.
Messages : 30
Points d'activité : 102
Présentation : About me
Pronom désiré : Il

Ethan Wilson

Ethan Wilson


Feuille perso
Pays d'habitation: Australie
Profession: Journaliste

Re: A Whole New World [ft. Hailey Moore]




A Whole New World


A Whole New World [ft. Hailey Moore] Rp10


L'Oregon. Je peux sentir la douce brise nocturne sur ma peau, mes pieds semblent être trempés et les odeurs agréables du bois du ponton et des séquoias environnants emplissent mes poumons, alors qu'un océan me sépare des États-Unis. Ces nouvelles facultés sont pour le moins très bizarres. Je ne sais vraiment pas comment je dois comprendre ce qui m'arrive. De même pour la jeune femme que je pensait être une hallucination depuis un petit moment. Hailey. Je peux poser un nom sur le visage de cette mystérieuse jolie demoiselle que je ne cesse de voir. Un brin d'humour et de sarcasme, mais rien de bien méchant. Hailey semble voir l'endroit où je me trouve. Dans ce petit jardin japonais à l'atmosphère reposante et aux couleurs apaisantes, elle n'en croit pas ses yeux et ne réalise pas qu'elle se tient à mes côtés, ici au Japon. Je lui réponds :

"Oui, nous sommes à Sapporo, une ville située à Hokkaidô au Nord du Japon. Je me promenais dans ce charmant petit jardin et j'imagine que nous avons renoué le contact par le biais de ces étendues d'eau. Je peux ressentir mes pieds tremper dans l'eau fraîche de l'Oregon, c'est très étrange."

Pendant qu'Hailey admire le paysage et les belles zones de verdure du Japon, je m'allonge quant à moi également sur le ponton et observe les étoiles éclairant le ciel nocturne. Moi non plus je n'arrive pas à croire ce qui m'arrive. Arriver à se "téléporter" dans un autre endroit en un rien de temps, c'est quand même fou. J'apprécie l'agréable ambiance de l'Oregon et du Japon en même temps. Mais Hailey semble confuse de cette situation et veut des preuves tangibles que j'existe bel et bien. Que je ne suis pas une hallucination tirée de son imaginaire. Son regard paraît toujours aussi sérieux et grave. Je réfléchis alors un instant. Puis je prends la parole.

"Je pense savoir comment te prouver que je suis bien réel."

Je laisse planer un court silence avant de décliner mon identité complète.

"Ethan Wilson. Prends ton smartphone et cherche mon nom sur Facebook ou LinkedIn. J'imagine que, grâce à ça, tu peux vérifier mon identité et que j'existe bel et bien."

Hailey sort son téléphone, tape mon nom sur le réseau social et semble m'avoir trouvé. La jeune femme semble avoir réalisé que je ne suis pas un fantôme ou un esprit venant la hanter jour et nuit. Nous avons à présent tous les deux compris quel lien nous unit et que nos facultés nous permettent d'échanger entre deux endroits différents. Par quelle sorcellerie cela est-il possible ? Nul ne le sait pour le moment. Mais à l'avenir, nous aurons sûrement plus de réponses. Je demande à la jeune femme :

"J'ai une petite question. Te souviens-tu d'avoir aperçu un homme ? Pas moi mais un autre homme typé européen ou scandinave. Je ne l'ai plus revu depuis. Bizarrement, j'ai l'impression que c'est depuis le jour où je l'ai aperçu que toutes ces migraines et notre rencontre ont commencé. Peut-être que je deviens fou, mais puisque nous sommes dans le même bateau je me demandais si tu l'avais vu toi aussi. Peut-être que cet homme sait ce qu'il nous arrive et qu'il pourra répondre à nos questions."

Je tourne mon regard en direction du sien et j'ai l'impression pouvoir comprendre ce qu'elle a vécu. Son regard semble de nouveau concentré et elle ne réfléchit pas longtemps avant de me répondre. Ce genre d'événement marquant ne peut pas s'oublier, c'est comme si quelque chose s'était activé en moi et peut-être en elle aussi.



Messages : 396
Points d'activité : 617
Pronom désiré : Elle

Hailey Moore

Modo

Hailey Moore


Feuille perso
Pays d'habitation: Etats-Unis
Profession: Organisatrice évènementielle et barmaid

Re: A Whole New World [ft. Hailey Moore]


Ethan Wilson. Hailey n’en croit pas ses yeux alors qu’elle parcours les photos du profil facebook. Elle laisse échapper un léger soupir alors qu’une voix au fond d’elle jubile face à cette « preuve » qu’elle n’est pas folle.

« Il existe ».

Cette phrase tourne en boucle alors que l’australien la tire de ses pensées en changeant de sujet.

- Plutôt mignon mais l’air relativement … dépravé ? Oui, je l’ai vu dans le bus. Et maintenant que tu le dis, c’est vrai que tu n’es apparu qu’après… les deux doivent forcément avoir un lien. Toi aussi tu as eu des migraines ? ! Ca me soulage de savoir que d’une façon ou d’une autre c’est dû à ce qui nous arrive en ce moment. Peut-être qu’elles vont se calmer et finir par disparaître.

Hailey navigue entre les couleurs douces, chaudes et apaisantes du Japon et celles, éteintes, froides mais réconfortantes des Etats-Unis. Une drôle de sensation pourtant elle a le sentiment d’être en phase, d’être enfin…

- Complète.


Elle contemple les étoiles dans la nuit sombre et les reflets des carpes colorées. Elle tourne la tête vers lui, sa joue en contact avec le bois dur. Elle avait envie de passer ses doigts  sur son visage, comme pour sentir qu’il était en quelque sorte vraiment là avec elle. Mais le pouvait-il vraiment ?

- Qu’est-ce qui nous arrive ? Pourquoi nous ? Tu crois que nous sommes les seuls ?

Il tourne son regard sombre et intense vers elle. Un ancrage, ce regard lui fait l’effet d’une bouée de sauvetage au milieu de cette tempête, d’un lien la ramenant à la réalité, à leur nouvelle réalité. Mais avant même qu’il ne prenne la parole, elle savait qu’il était au même stade d’élaboration d’hypothèses qu’elle. Un frisson parcours son corps, la fraîcheur des pins et de l’eau commence à se faire sentir. Alors qu’elle se met en boule sur le ponton pour conserver sa chaleur, elle sent ses paupières s’alourdir progressivement. Elle a la sensation qu’Ethan s’éloigne alors qu’elle aperçoit toujours sa silhouette entre ses cils.

- Il est tard ici, je ne peux pas vraiment faire grand-chose de plus ce soir mais je vais faire des recherches, me renseigner, pour notre prochain … voyage. Si c’est effectivement l’eau qui nous a réuni, qui nous a servit de pont aujourd’hui alors je viendrais tous les jours.

Elle se redresse, laissant de côté l’air doux japonais après un dernier regard et s’étire une fois debout. Un élan de flemme s’empare d’elle lorsqu’elle regarde le chemin du retour.

- J’espère qu’on se …

Lorsqu’elle se retourne, elle se tient seule sur le ponton. Seule avec le souvenir des paroles et de la présence de cet homme auquel elle semble à présent liée mais dont elle ne sait rien.
Messages : 30
Points d'activité : 102
Présentation : About me
Pronom désiré : Il

Ethan Wilson

Ethan Wilson


Feuille perso
Pays d'habitation: Australie
Profession: Journaliste

Re: A Whole New World [ft. Hailey Moore]




A Whole New World


A Whole New World [ft. Hailey Moore] Rp10


Un sentiment de compréhension mutuelle semble s'installer entre nous. La vision que j'ai eu de cet inconnu est également arrivée à Hailey. Mais dans un bus ? Voilà quelque chose de différent. De nombreuses confusions jaillissent dans mon esprit alors qu'il manque encore quelques pièces du puzzle. Cet homme à la mine blafarde serait la raison de notre lien ? Pourquoi avons nous été choisis ? Qui est-il vraiment ? Tout ce qui nous arrive est tellement dingue. C'est dans la fraîcheur de l'Oregon que je réfléchis à tout ça, la tête adossée au ponton et contemplant les lueurs scintillantes du ciel nocturne américain. Hailey semble se poser beaucoup de questions elle aussi. Sommes-nous les seuls ? J'imagine que non. Mon regard se pose sur elle, elle qui semble réelle et pourtant si loin de moi. Nous nous regardons, allongés sur le ponton de bois, les pieds dans l'eau fraîche du lac tout en nous regardant dans les reflets de l'eau où les carpes koï barbotent. Ce sentiment de dualité, cette connexion intense avec elle ne peut que justifier tous nos questionnements. Je murmure avec une voix apaisée :

"Tant de questions auxquelles nous n'avons pas encore de réponse. C'est tellement incroyable de pouvoir se trouver à deux endroits à la fois, n'est-ce pas ?"

Un frisson me parcourt le corps, alors que je ne ressens pourtant pas spécialement le froid. Cette connexion palpable entre elle et moi. Ces sensations, ces émotions. Ma vie semble prendre une perspective tellement différente. Alors qu'il fait encore jour ici, la nuit est bel et bien tombée aux États-Unis et le sommeil commence à me gagner. Ou plutôt à gagner Hailey. Bon sang, ce n'est pas le moment de t'endormir Ethan, tu as encore toute la journée devant toi ! La jeune américaine semble vouloir en savoir plus sur notre mystérieux lien qui nous unit, mais il se fait tard pour elle et un peu de sommeil lui serait bénéfique.

Je retire ma veste et recouvre Hailey pour éviter qu'elle n'ait froid. Je passe mes doigts dans les arbustes ornant le ponton sur lequel je me trouve, contemplant les douces couleurs du jardin zen. Alors qu'Hailey s'étire pour essayer de ne pas sombrer dans un profond sommeil, d'un battement de cil elle n'est plus là et l'odeur des séquoias se dissipe, le ciel nocturne se brouille pour laisser place au ciel lumineux japonais et les clapotis de l'eau contre le ponton de bois se font remplacer lentement par les valses des carpes au milieu de la mare. Je reviens peu à peu à moi et réalise ce qui vient de m'arriver. Ce nouveau lien entre cette jeune femme et moi ne fait que se renforcer et les migraines s'évanouissent pour laisser place à de merveilleux souvenirs et expériences qui surpassent l'imaginaire du commun des mortels. Nul doute que nous nous reverrons Hailey.



Contenu sponsorisé

Re: A Whole New World [ft. Hailey Moore]



A Whole New World [ft. Hailey Moore]

 ::  :: Asie

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum