bouton afficher/masquer

First Contact [Ft. Hailey Moore]

 ::  :: Océanie

Messages : 30
Points d'activité : 102
Présentation : About me
Pronom désiré : Il

Ethan Wilson

Ethan Wilson


Feuille perso
Pays d'habitation: Australie
Profession: Journaliste

First Contact [Ft. Hailey Moore]




First Contact


First Contact [Ft. Hailey Moore] Rp10



Je me réveille en sursaut, des sueurs froides dans le dos et un mal de crâne. Je regarde l'heure sur mon petit radio réveil posé sur ma table de chevet et lit 4h21. Je sors de mes draps et passe dans la salle de bain me rafraîchir un peu. Depuis ce jour, je n'arrête pas d'avoir des maux de tête et des migraines alors que je tente d'avoir une vie saine. Je me souviens. Tout était si... Étrange.

*** Quelques semaines plus tôt ***

Je cherchais un cadeau d'anniversaire dans un grand centre commercial au coeur de Sydney. C'était bientôt le grand jour et je ne savais toujours pas quoi acheter. Vous connaissez cette situation où vous tournez des heures dans les magasins sans trouver la moindre idée ? Eh bien j'étais en plein dedans. Je passe dans les allées, devant les boutiques, lorsque soudain mon corps me fait mal et je ressens des douleurs qui me parcourt la moelle épinière. Je suffoque, ma respiration devient saccadée et je commence à avoir mal. Je n'ai pourtant jamais touché à la drogue mais c'est comme si j'avais déjà ressenti ça et que ces sensations me traversaient d'un coup. Je vois alors au milieu de la foule un homme, assis sur un banc du centre commercial et qui tourne son regard vers moi.

First Contact [Ft. Hailey Moore] Original

Un homme blond, à l'allure un peu négligée et ayant le regard vide. Une barbe de plusieurs jours et des cernes définissent son visage. Ses vêtements noirs sont sales et pleins de taches. Quelque chose se dégage de cet homme et je tente de m'approcher. Ses yeux me fixent et nous échangeons un regard pendant un long instant. Je me retrouve dans une pièce sombre et une ambiance assez angoissante se dégage de cet endroit. Devant moi est assis sur le sol, le même homme que tout à l'heure. Alors que je m'avance vers lui, il disparaît soudainement dans la foule. Je relève les yeux et je me retrouve de nouveau au centre commercial. Je me retourne pour voir s'il n'est pas en train de marcher dans la foule mais je ne reconnais personne correspondant à ce que j'ai vu. Ou du moins, ce que je crois avoir vu. Ai-je halluciné ? Non ça semblait si réel.

***


Depuis ce jour, j'enchaîne les maux de tête et les migraines. J'en avais plus que marre de me réveiller au milieu de la nuit à cause de tout ça et l'image de cet homme me revenait encore et encore. Je retourne me coucher afin d'être en pleine forme pour la journée

Alors que je me réveille de nouveau, l'horloge affiche 8h45. Fais ch**r. La réunion commence à 9h et me voilà hyper en retard. J'ai l'habitude normalement d'arriver quelques minutes en retard mais là c'est exceptionnel. J'arrive discrètement à mon bureau et m'installe à mon poste. Je remarque qu'il me manque un dossier important que je dois rendre dans quelques heures. Je fouille dans mes affaires, mes tiroirs et mon bureau mais je ne trouve pas ce foutu dossier. Étant déjà en retard, je ne peux pas me permettre de perdre du temps à chercher mes papiers. Je me souviens alors du message que j'ai retrouvé dans ma boîte aux lettres "Ta carrière est foutue". Quelqu'un essaierai-t-il de me faire chanter ? Aurait-on découvert mon passé ? Mon passé resurgit et je me souviens de ce que j'ai dû faire pour arriver à ce poste. Mais j'essaie de me rassurer en me disant que ce qui peut m'incriminer se trouve chez moi bien gardé dans un coffre fort. Le stress commence à monter et je sens la migraine revenir. Décidément, je ne vais jamais pouvoir m'en débarrasser. Je fouille encore dans mes dossiers lorsque je sens une présence dans mon bureau. J'aperçois dans l'encadrement de la porte une silhouette féminine qui semble me regarder.



Messages : 396
Points d'activité : 617
Pronom désiré : Elle

Hailey Moore

Modo

Hailey Moore


Feuille perso
Pays d'habitation: Etats-Unis
Profession: Organisatrice évènementielle et barmaid

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]


Cela fait maintenant plusieurs semaines qu'Hailey a des migraines. D'abord traitées en urgence à coup d'antalgiques, elle s'est finalement retrouvée chez le médecin. Enfin le médecin ... disons plutôt chez l'ami d'un ami en dernière année de médecine. Déjà entendu parler de la couverture santé aux Etats-Unis ?
Après un certain nombre de question concernant le type de douleur, la localisation et les situations à l'origine de ces mots de tête, il lui a fait passé un série de tests pour arriver à un diagnostic des plus déconcertants :

- Bah je sais pas. Ça vient peut être de ta qualité de sommeil ou d'un manque de vitamines. Je te fais une liste d'aliments à privilégier ou de compléments à acheter, tu choisis, et il faut que tu essaie de retrouver un rythme de sommeil dans des conditions optimum.

- C'est pas franchement facile, je travaille en décalé et ... disons que je fuis certains rêves désagréables en ce moment.

- Alors évite les films trop stressants et les écrans avant de dormir, essaye la relaxation peut être.

Après d'autres conseils, il la laisse repartir en échange d'un pack de bière, un post it dans la main avec une liste griffonnée à la hâte d'une écriture à peine lisible. Une main sur la tempe, Hailey tente de contenir un mal de tête naissant en traversant la rue en direction de son appartement. Elle s'est inventé une sorte d'échelle pour répertorier et comparer ses douleurs, et celle-ci s'annonce déjà comme faisant partie des plus virulentes. Elle en a pour 20 bonnes minutes de marches mais elle sait d'avance que cela lui semblera durer bien plus longtemps. Il y a un bruit dans son dos, résonnant dans sa boite crânienne, comme un choc métallique, puis des cris lui vrillant les tympans. Hailey se retourne à temps pour voir une voiture lui foncer dessus. Elle se met à courir aussi vite qu'elle le peut dans la direction inverse, obligée de rester dans la visée de la machine infernale à cause des barrières. Son cœur bat la chamade, elle est terrifiée, accompagnée par deux autres piétons. Elle allonge les foulées et sème légèrement les autres avant de réaliser que son mal de tête a disparu. En regardant derrière elle, elle constate que la voiture est loin d'avoir achevé sa course et semble même prendre de la vitesse. Se concentrant de nouveau sur son chemin - et sur la prochaine intersection où elle espère pouvoir dévier de la trajectoire de la bête - elle remarque un homme debout devant elle. Il regarde le sol, hermétique à ce qu'il se passe un peu plus haut dans la rue.

- Courez !

Hailey ne sait pas si c'est son cri son cri qui a interpellé cet homme aux traits asiatique ou si c'est le vacarme qui la suit mais il lève les yeux et les pose sur elle, sans faire mine de s'éloigner. Soudain il y a un autre choc dans son dos, bien plus puissant, ainsi que le bruit du verre brisé. Hailey dépasse l'inconnu sans qu'il cherche à l'imiter, et alors qu'elle tend le bars pour l'amener dans sa course, sa main semble le manquer. Quelques mètres plus loin tourne à l'intersection sur sa gauche pour échapper à la trajectoire du monstre. Encore quelques foulées et elle s'arrête, les sens aux aguets. Aucun bruit inquiétant, plus de cris, seulement une alarme qui résonne comme dans le vide. Hailey s'adosse à un mur et se laisse glisser au sol, les jambes flageolantes et la respiration courte. Inspirer. Expirer. Le stress la submerge tellement qu'elle ne parvient pas à mettre en application ce qu'elle a apprit plus jeune. Levant les yeux, elle aperçoit une fumée épaisse dans la clarté du ciel de 16h.
Messages : 30
Points d'activité : 102
Présentation : About me
Pronom désiré : Il

Ethan Wilson

Ethan Wilson


Feuille perso
Pays d'habitation: Australie
Profession: Journaliste

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]




First Contact


First Contact [Ft. Hailey Moore] Rp10



Alors que mon passé me revient en mémoire, je ne peux m’empêcher de ressentir une certaine angoisse plutôt intense et assez violente. Ce dossier sur lequel j’avais travaillé et enquêté des mois avait soudainement disparu. Tout avait été calculé et mes efforts ont été réduits à néant. J’avais pourtant le bon timing pour révéler ce scandale au monde entier, et il a fallu que quelqu’un me le dérobe au moment le plus crucial. Il semblerait que quelqu’un ait découvert mes méthodes d’investigation et n’apprécie pas vraiment les fouines de mon genre. J’avais heureusement pris soin de récupérer toutes les preuves compromettantes à mon sujet, afin de ne pas risquer quoi que ce soit. Mais depuis ce fameux courrier, je ne cesse de penser que quelqu’un a finalement mis le doigt sur toute la vérité et que je vais être soumis à un chantage de sa part. Il fallait que je réfléchisse. Vite. Et bien. Mon cerveau commence à tourner à fond afin de trouver une solution. Mes doigts tremblent, mon rythme cardiaque s’accélère, ma gorge devient sèche, mon ventre se noue, ma respiration devient irrégulière.

Je me retourne et aperçois dans l’encadrement de la porte une jeune femme assise par terre dans le couloir, adossée contre le mur. Ses cheveux ondulés et soyeux sont d’un blond intense avec quelques mèches plus sombre. De son look plutôt décontracté, je déduis qu’elle ne travaille pas ici. Elle semble essoufflée et a l’air de s’être perdue dans les locaux du journal. Je sens une panique chez elle. Non, j’ai l’impression que je ressens sa panique. Ou plutôt qu’elle partage aussi ma panique. J’ai le souffle coupé, j’ai l’impression d’avoir couru un marathon et j’ai les jambes qui tremblent légèrement. Dans mon dos, la sensation que je m’appuie contre un mur mais cela me semble furtif. J’entends vaguement le bruit d’une alarme de voiture et les sons de la rue. J’aperçois dans un flou des buildings et la route. Tout semble confus et se mélange dans ma tête alors que je suis bel et bien dans mon bureau. Qui est cette jeune femme paniquée et en détresse assise dans le couloir ? Qu’est-ce qui m’arrive ?

Je balbutie quelques mots :

« Bonjour… Est-ce que… vous avez besoin d’aide ? Que vous est-il arrivé ? »

Elle me regarde de ses yeux d’une clarté intense, encore sous le choc. Alors que je viens de demander si la jeune femme va bien, je me retrouve dans la rue avec elle. J’entends l’alarme de la voiture clairement à présent et vois une foule s’amasser dans la rue à l’angle. Qu’est-ce qui se passe bon sang ! J’étais dans mon bureau et je me retrouve au beau milieu de la rue à présent. Je ressens une forte connexion avec la jeune femme assise devant moi, c’était comme si je la connaissais. Comme si l’on partageait un lien très fort.



Messages : 396
Points d'activité : 617
Pronom désiré : Elle

Hailey Moore

Modo

Hailey Moore


Feuille perso
Pays d'habitation: Etats-Unis
Profession: Organisatrice évènementielle et barmaid

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]



Lorsqu’elle cligne des yeux, Hailey se retrouve face à l’inconnu croisé plus tôt au cours de sa course folle. Elle ne l’a pourtant pas vu arriver, ni entendu, et ses vêtements semble trop nickel pour quelqu’un ayant vécu ce que ces rues californiennes viennent de leur faire vivre. Il s’adresse à elle mais le sang bat tellement fort dans ses oreilles qu’elle n’en perçoit que des bribes. L’instant lui parait durer des heures, mais comme au ralenti. Alors qu’elle va pour tourner la tête en direction de la rue dont elle s’est extraite, elle aperçoit des bureaux. Paniquée, elle regarde autour d’eux où des hommes et des femmes vaquent à leurs occupations derrière leur bureau ou au téléphone. Une explosion résonne et lorsque Hailey en cherche l’origine, les bureaux ont disparus. De même que l’inconnu. Sa vision se brouille, elle n’a même pas conscience de ses bras qui se sont mis à trembler.

- Mademoiselle … est-ce que vous allez bien ?


Plusieurs formes se sont approchées d’elle mais leurs paroles ne parviennent pas à l’atteindre. Hailey est enfermée dans une boite invisible où ses perceptions, son propre corps, ne peuvent pas être crus. Elle est coupée de la réalité qui l’entoure.

----------

PTSD. Quatre lettres d’apparence inoffensives mais qui peuvent détruire un Homme. Post-traumatic stress disorder. Et ces quatre lettres continuent de la hanter après pourtant plusieurs semaines. C’était la première chose qu’elle avait entendue distinctement lorsqu’elle avait repris connexion avec la réalité à la suite de « l’incident ». Et c’était ce que lui avaient répété tous les professionnels de l’hôpital où les pompiers l’avaient amenée. Ils étaient une petite dizaine avoir été « victimes » de la perte de contrôle du véhicule, les infirmiers les avaient examinés, les avaient questionnés, leur avaient fait passer quelques tests, puis un médecin était passé confirmer les résultats, le diagnostic, avant de leur donner un premier rendez-vous avec le psychologue ainsi qu’un second la semaine suivante, conditions pour les laisser sortir. La compagnie d’assurance du propriétaire de la voiture avait pris en charge les dépenses supplémentaires alors, aucun parmi eux n’avait essayé de s’y soustraire.
Une légère crainte s’empare d’elle alors qu’elle franchit la rue faisant face à l’hôpital, mettant derrière elle ses dernières obligations thérapeutiques. Contrairement à leur premier rendez-vous, elle est plus sûre d’elle maintenant, consciente qu’il ne s’agissait que d’un défaut d’usine, que ce n’était pas une attaque terroriste – apparemment cela avait semblé être la crainte majeure d’autres « victimes » - qu’elle allait bien … et elle avait repris pleine possession de ses moyens. Les images, ce qu’elle avait cru voir, entendre, ce qu’elle avait pris pour une réalité pour le moins troublante, n’avait été qu’un mécanisme de son cerveau pour la protéger de ce qui venait de lui arriver. Preuve en était que l’homme qu’elle avait décrit n’avait jamais été retrouvé. Les premières nuits, elle avait l’impression de voir son visage partout … les somnifères qui lui avaient été prescrits avaient aidé à le chasser de ses cauchemars.
Elle serre les poings, crispée, jusque son appartement. Le médecin et le psychologue viennent officiellement de la déclarer apte à reprendre le travail avec cette semaine de vacances forcées, lui conseillant de se confronter à des situations dans la rue, à sortir, pour affronter cette peur qui restait le dernier vestige. Elle ouvre son ordinateur et lance une recherche « cours de self-défense », une façon de contrôler ses angoisses, d’avoir la sensation de contrôler son avenir, conseillée par le thérapeute, même si elle est bien consciente que cela ne lui permettra jamais d’arrêter une voiture à mains nues.

----------


- La prochaine tournée est pour moi !!

Alex lève les bras et Hailey l’acclame comme les autres. Ils sont autour de l’une des tables prisées de leur bar habituel avec William et David, deux amis d’enfance du barman, ainsi que Vanessa, sa sœur. Loin d’être mise à l’écart, cela fait un certain nombre de soirées qu’Hailey fait partie de ce qu’ils appellent « leur famille ». Alex s’éloigne de la bande et revient quelques minutes plus tard avec suffisamment de shots pour faire deux tournées chacun.

- 1… 2… 3 !!

Cul sec. Hailey est la deuxième à reposer ses verres. Elle grimace lorsque le feu de l’alcool descend sa gorge.

- On fait des teq’paf après ?

- Ah non Vanessa, tu sais que ça me donne envie de vomir !

- Allez Hailey !!

- Non allez-y sans moi, je prendrais autre chose. Puis faut que je passe aux toilettes en plus.

Alors qu’ils insistent et râlent avec humour auprès d’elle, Hailey s’éloigne en faisant un salut princier. Elle doit traverser une masse relativement compacte de clients, certains dansant au rythme de la musique latine projetée par les haut-parleurs. Le sol commence à coller, imprégné d’alcool, tout comme eux. Elle laisse échapper un petit rire. Comme d’habitude, c’est la queue pour les filles lorsqu’elle arrive aux toilettes. Elle se dandine, se laisse entraîner par la musique qui lui parvient en sourdine. Deux clientes plus tard, Hailey atteint enfin son objectif. Aller aux toilettes en étant bourrée est l’un de ses moments préférés. En squat – ce qui à l’effet de bien faire circuler l’alcool dans ses muscles – la terre semble tourner autour d’elle. Plus de façade à tenir, enfin seule elle peut laisser sa tête pencher sous le poids, entre autre, de la fatigue et sourire béatement. Ou peut-être le fait-elle aussi avec ses amis. Elle ne sait pas vraiment. Mais à cet instant, elle se sent comme flotter. Lorsqu’elle sort, elle est seule. Elle se lave les mains et se passe de l’eau fraîche sur le visage avant de contempler son visage. Elle se trouve pas trop mal ce soir, et son ... état, fait ressortir son côté espiègle.  Elle est heureuse. Comme elle ne l’avait pas été depuis un certain temps. Depuis l’accident. Cela fait plusieurs mois maintenant, et elle a repris sa vie en main. Elle se lance un regard de défi puis ri d’elle-même avant de s’interrompre brusquement, quelque chose semble avoir changé dans la pièce. Le miroir lui renvoi son image et celle de l’Inconnu. Encore.
Messages : 139
Points d'activité : 240
Pronom désiré : Elles

Butternut

Poil de carotte

https://sensatesawakening.kanak.fr
Butternut


Feuille perso
Pays d'habitation: France
Profession: Administratrice

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]


Le membre 'Hailey Moore' a effectué l'action suivante : Tente ta chance !


'Action (10 faces)' : 8

C'était presque bon, mais il manque un dé, et normalement il aurait fallu faire le lancer dans ce sujet pour ne pas entrecouper le RP avec des posts MJ.

Du coup ça aurait dû normalement donner ça (à poster dans le sujet mis en lien ci-dessus) accompagné du lancer de 2 dés : Le premier correspond à D et le second correspondrant à A.

Formulaire à remplir pour une action sensate


Lien vers le RP https://sensatesawakening.kanak.fr/t164-first-contact-ft-hailey-moore#2162
Première action sensate du RP ? (rayer) : Oui (dans ce cas tirer le dé de début de RP (D) avant le dé d'action (A) ) / Non
- Si oui, nombre de RP terminés avec le même partenaire : 0
- Si non, résultat du lancer de début de RP (D) : (remplir ici)
Action effectuée (rayer) : Ressentir (réussite si A supérieur à D-2) / Visiter (réussite si A supérieur à D-1) / Partager (réussite si A supérieur à D)



Je vais lancer le second dé pour toi directement pour que tu aies tout au même endroit du coup. Mais prochains lancers sur le sujet de lancers de dé !
Messages : 139
Points d'activité : 240
Pronom désiré : Elles

Butternut

Poil de carotte

https://sensatesawakening.kanak.fr
Butternut


Feuille perso
Pays d'habitation: France
Profession: Administratrice

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]


Le membre 'Butternut' a effectué l'action suivante : Tente ta chance !


'Action (10 faces)' : 1

Du coup interprétation des résultats :
Le premier dé te donne 8, donc votre maîtrise de lien est assez faible pour ce RP. Lorsque vous voulez ressentir il faut que vous fassiez 6 ou plus. Pour Visiter 7 ou plus. Et pour Partager 8 ou plus.

Là tu as tenté une Visite (de Ethan vers toi du coup vu qu'il apparaît dans ton environnement), donc il te fallait 7 ou plus. Le dé que j'ai lancé pour cette action a donné 1, donc échec critique: Une grosse migraine te prend et rompt le lien aussitôt. Tu peux laisser le fait que tu l'aies aperçu, mais du coup au prochain post il aura déjà disparu. Mais vous pouvez retenter dès le prochain post pour essayer de faire un contact plus durable. First Contact [Ft. Hailey Moore] 2140830461
Messages : 30
Points d'activité : 102
Présentation : About me
Pronom désiré : Il

Ethan Wilson

Ethan Wilson


Feuille perso
Pays d'habitation: Australie
Profession: Journaliste

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]




First Contact


First Contact [Ft. Hailey Moore] Rp10



À peine ai-je demandé à la jeune femme si elle est indemne que je ne parviens plus à la voir et je me retrouve de nouveau dans mon bureau, planté au milieu et avec un dossier à la main. C'est comme si, tous les immeubles, le son de l'alarme et les bruits de la ville s'étaient évaporés. Je reviens sur Terre quand Matt, un collègue, me tape sur l'épaule et me demande :

"Tu devais pas être en réunion toi ?"

Mon cerveau s'arrête un instant, je regarde un instant Matt avec un air d'incompréhension puis je tente de retrouver mes esprits. Je reviens à moi et me reconcentre sur mon travail de journaliste. Je réponds la gorge sèche :

"O... Oui. J'y vais tout de suite. Merci."

Je tourne les talons, me dirige vers la porte et pars immédiatement en réunion, le coeur encore serré après ce qui vient de se passer.

***

La journée vient de se terminer et je suis épuisé. N'ayant pas pu rendre le dossier qui m'a été dérobé, je me suis fait passer un savon par la chef et je fais très mauvaise impression au boulot maintenant. Je me déshabille et passe en cuisine pour me préparer à manger.  Je sors quelques légumes, un couteau et une planche à découper. Qui que ce soit, je ne vais pas me laisser abattre. Quelqu'un essaie de nuire à ma carrière et ça ne me plaît pas du tout. J'étais à deux doigts de briller en tant que journaliste mais mes plans ont été ruinés. En étant dans mes pensées, j'en oublie presque que j'étais en train de couper des légumes et dans un moment d'inattention, je me blesse au doigt. Du sang suinte de la coupure et je passe dans ma salle de bain pour me rincer et m'appliquer un pansement. C'est alors que j'aperçois un court instant dans le miroir, une silhouette féminine. Un visage familier mais flou. Je reconnais la jeune femme que j'ai cru voir au bureau et dans la rue imaginaire. Ses joues sont rouges mais à peine ai-je eu le temps d'entrevoir les traits de son visage qu'elle disparaît. Soudain, ma tête me fait mal, comme si un marteau piqueur me pulvérisait la tête à grands coups. Ma respiration est irrégulière et je tente de retrouver peu à peu mes esprits. L'environnement autour de moi se met à vaciller et je me mets à genoux au sol, la tête entre les mains, tentant de canaliser ce mal de tête intense. Que m'arrive-t-il bon sang ? Je deviens fou ou quoi ? Tous ces gens... Sortez de ma tête !

Je reste immobile au milieu de ma salle de bain avec la tête entre les mains le temps de me calmer. Il m'aura fallu quelques minutes avant que tout se dissipe. Que tout revienne comme avant. Que le silence revienne. Doucement. Et paisiblement.

Après avoir soigné ma plaie, le reste de la soirée se passe plutôt calmement. Mis à part cette migraine incessante, je termine mon repas, passe à la douche et me prépare à aller me coucher. Allongé dans mon lit, je repense à tout ce qui vient de se passer. La lettre de menace. Le dossier manquant. Et maintenant ces personnes dans ma tête. Je n'y comprends rien. Ne trouvant pas le sommeil, je me lève et me dirige vers mon coffre fort. J'entre le code et l'ouvre. Mon sang se glace lorsque je découvre que les preuves m'incriminant ne sont plus là. Je commence à trembler. Qui aurait pu entrer et me voler ces documents ? Qui connaissait le code ? Est-ce que cette fille que j'ai vue furtivement dans le miroir y est pour quelque chose ? Impossible, elle n'aurait jamais pu connaître le code du coffre fort. Quelqu'un d'autre est forcément entré et a forcé la porte. Tout se bouscule dans ma tête. C'est exténué que je retourne sous ma couette, la tête pleine de questions et d'interrogations. La nuit porte conseil mais elle risque d'être longue et tourmentée.



Messages : 396
Points d'activité : 617
Pronom désiré : Elle

Hailey Moore

Modo

Hailey Moore


Feuille perso
Pays d'habitation: Etats-Unis
Profession: Organisatrice évènementielle et barmaid

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]


En un battement de cul, l'inconnu a disparu et le miroir ne lui renvoie que son propre reflet. Ce qui la perturbe le plus, c'est d'être incapable de dire si elle en est soulagée ou déçue, et ses sentiments ne font qu'alterner, fluctuer, au fur et à mesure des apparitions.

- Hailey ça va ?

Alex se tient à ses côtés, l'air inquiet. La première fois qu'elle avait ... vu quelqu'un qui n'était pas vraiment là, elle avait attendu quelques jours avant de lui en parler puis s'était finalement confiée à lui. Passées les premières moqueries, il s'était montré d'un grand soutien et avait partagé avec elle ses doutes, ses hypothèses...

- ca va oui...

Elle lance un regard vers l'espace maintenant vide où Il s'était tenu.

- Encore le même homme ? L'asiatique ?

- Oui... mais il a disparu maintenant.

D'une main, elle se masse la tempe gauche, sentant l'un de ses terribles maux de tête arriver.

- Tiens, quand j'ai vu que tu mettais un peu de temps je me suis dit que tu pourrais en avoir besoin.

Sa main ouverte lui offre un comprimé d'aspirine.

- Tu me sauves la vie...

Hailey s'empresse de l'avaler avec un peu d'eau, directement au robinet, avant de fermer les yeux et de s'adosser contre l'un des murs.

- je crois que je vais rentrer. Ces migraines ne partent pas facilement et je doute que l'alcool et le bruit soient là solution.

- tu as raison, je t'appelle un taxi.

Ils patientent tous deux en silence devant le bar, lui le regard dans le vide et elle les mains enserrant sa tête dans l'espoir vain de contenir la douleur. Faire comprendre au reste du groupe - notamment Vanessa - qu'elle n'est pas en état de rester n'est pas une mince affaire.
Lorsque la voiture arrive enfin, il l'accompagne jusque la portière et la claque derrière elle en donnant l'adresse au chauffeur. Hailey relève la tête à temps pour voir le visage peiné de son ami s'éloigner : tout comme elle, il n'a pas encore écarté la piste de la folie.
Qu'est-ce qui lui arrive ? Pourquoi elle ?
Le visage collé a la fenêtre fraîche du taxi, Hailey laisse les larmes couler silencieusement sur sa peau.

Contenu sponsorisé

Re: First Contact [Ft. Hailey Moore]



First Contact [Ft. Hailey Moore]

 ::  :: Océanie

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum